Il y a un an, Madame le Maire avait lancé une pétition pour exiger de La Poste la non fermeture partielle des centres des Lozaits, Marronniers et Pasteur pendant l’été.

Ces fermetures auraient pénalisé les personnes âgées, les habitants des quartiers éloignés du bureau central. Avec la mobilisation des Villejuifois, la lutte a payé et La Poste a maintenu le service public local.

Après avoir tenté de discréditer La Poste, en ne lui donnant pas les moyens de remplir ses missions, le gouvernement annonce sa privatisation.

À Villejuif, nous sommes attachés à ce service public national de proximité, essentiel à notre ville. Nous connaissons son rôle social majeur, une dimension qui tend de plus en plus à s’estomper. Nous ne souhaitons pas voir des logiques de rentabilité financière aggraver encore cette situation. Nous connaissons l’importance de La Poste dans la vie quotidienne, mais aussi dans la vie économique. Il s’agit d’un outil précieux qui doit être accessible à tous de manière égale. Cela suppose impartialité, confiance, efficacité, esprit de service.

C’est pourquoi nous souhaitons lui redonner du souffle, avec des personnels respectés, un maillage intelligent sur l’ensemble du territoire, un vrai projet et une ambition renouvelée. Nous nous associons à l’idée d’engager un grand débat populaire sur l’avenir du service public de la Poste et sur le droit à un grand service public de la communication.

Signons la pétition nationale !

Valérie Moncourtois