Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - paris métropole

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 16 avril 2010

Vœu sur le Grand Paris

Vœu adopté par le Conseil municipal du 15 avril 2010

Le débat électoral qui vient de se dérouler dans notre Région est sans appel.

Les Franciliens ont approuvé une vision solidaire et écologique de l’Ile-de-France, un projet de développement régional ambitieux et une réponse concrète à leurs attentes urgentes qu’il s’agisse d’emploi, de logement, de transport, d’inégalités sociales et territoriales, de santé ou d’environnement.

Au titre de l’article 1 de la Constitution, l’organisation de la République est décentralisée. L’Ile-de-France ne peut donc faire exception à ce principe. Or, plusieurs initiatives gouvernementales prises depuis la création du secrétariat d’Etat à la Région capitale, y dérogent.

Lire la suite...

lundi 18 mai 2009

« Villejuif, au cœur de la métropole », Philippe Le Bris, élu communiste

Les annonces du président sur le Grand Paris marquent une étape importante.

L'implication des élus, des Villejuifois et des Val-de-Marnais a payé : le projet de métro en rocade reprend l'essentiel du tracé élaboré et défendu par les élus, et notamment d'Orbival. Il intègre également notre revendication de prolongation de la ligne 14 jusqu'à Orly.

Villejuif sera ainsi au cœur de la métropole, avec le tramway, la ligne 14 et le métro circulaire.

Le chef de l'État a défini dix « territoires de projet », dont Villejuif et son Cancer Campus. C'est la reconnaissance du dynamisme de notre ville !

Si Sarkozy recule sur son projet de collectivité mastodonte du « Grand Paris », il faut mettre un coup d'arrêt au « big bang territorial » de Balladur, dont le seul objectif est la main-mise de la droite et la régression des services publics.

La redistribution des richesses est la grande absente de ce discours. Le « Grand Paris » ne vaut que s'il est partagé par tous, que s'il bénéficie à tous. Pour cela, il faut du logement social dans toutes les villes. Il faut aussi des infrastructures et services publics dans les quartiers, ce qui signifie des moyens pour les collectivités.

Surtout, cela veut dire impliquer les citoyens dans le devenir de leur métropole. C'est ce que nous ferons pour notre Plan local d'urbanisme. C'est la clé du succès, et ce sera notre exigence de tous les instants.