Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - logement

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 6 juillet 2009

Pétition pour l'abrogation de la loi Boutin

Les élus communistes, partenaires et citoyens de Villejuif ont déjà pris position contre la loi Boutin, dans cette tribune VNV de novembre, et celle-ci de mars. Claudine Cordillot, maire, a également exprimé sa position dans une lettre au préfet. Nous vous invitons à signer la pétition à nos côtés !

Le 25 mars dernier, la majorité de droite à l’Assemblée Nationale a voté la loi de Mobilisation pour le Logement et la Lutte contre l’Exclusion, dite loi MOLLE ou loi Boutin. 

Cette loi, particulièrement scandaleuse, inefficace et injuste, est une attaque en règle contre le logement social et la mixité au sein des quartiers populaires. Alors que le budget du logement est en baisse de 7% et les aides à la construction des HLM de 30% en 2009, que les aides à la construction privée sont supérieures à celles accordées au logement social, la loi Boutin vient aggraver une situation déjà intolérable, en mettant en œuvre la marchandisation du logement.

Parmi les mesures mises en place par cette loi, on peut noter :

SIGNEZ !

Lire la suite...

vendredi 13 mars 2009

« Être bien logé, un droit pour tous », Valérie Moncourtois, élue communiste

Notre ville est dans dans la 4e année de l'Opération programmée pour l'amélioration de l'habitat (OPAH). Pour faire un bilan chiffré, c'est cette année 96 propriétaires aidés dans 25 adresses.

L'OPAH, ce sont des aides pour l'amélioration de la qualité du logement privé ancien, du ravalement des immeubles à l’amélioration de l’intérieur des logements. Les aides accordées par la ville de Villejuif ont permis un embellissement du patrimoine, de réelles réhabilitations, des sorties de périls (logements dangereux ou insalubres) dans les quartiers Pasteur, Guipons et Centre-ville.

La municipalité et notre groupe s'étaient donnés comme objectif la remise sur le marché de logements à loyer modéré pour des familles villejuifoises. Cette année, ce sont 18 logements qui ont été réalisés dans ce cadre.

Au moment où l'État ampute de 6,9% le budget du logement, l’action de la municipalité permet au contraire de financer 600 000 euros de travaux en faveur de l’amélioration de l’habitat privé. Cela s'ajoute à l'engagement de la ville pour la construction et la réhabilitation de logements sociaux, notamment dans le cadre de l'OPH (ex-OPHLM).

Aujourd’hui, les Villejuifois peuvent mesurer combien les initiatives favorisant l’amélioration de l’habitat profitent à toute la population. Et pendant ce temps là, du côté de la droite, on brade le droit au logement pour tous. Au programme de la loi Boutin : sur-loyers augmentés, ventes de logements HLM, expulsions pour sous-occupation et désengagement de l'État !

Garantir à chacun le droit à un logement de qualité : c'est ce pour quoi nous agissons.

lundi 26 janvier 2009

Rassemblement unitaire pour le logement le 27 janvier devant l’Assemblée nationale

Alors que le projet de loi de « mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion » sera examiné à l’Assemblée nationale, les associations de locataires, des organisations syndicales et des associations œuvrant dans le domaine de la solidarité et de la citoyenneté s’unissent pour interpeller les députés. Dans une lettre adressée à chacun d’entre eux, le collectif leur fait part de son refus du projet de loi.

Ces organisations se rassembleront également devant l’Assemblée nationale le 27 janvier, à 17h, place Édouard-Herriot. Le logement connaît une crise sans précédent. Un nombre croissant de ménages, des plus modestes aux classes moyennes, rencontre des difficultés pour pouvoir accéder et/ou se maintenir dans leur logement.

Le mal logement et la précarité progressent aussi. Plus de 3,3 millions de personnes ne sont pas logés dignement. Malgré ce contexte alarmant, l’État accentue son désengagement financier et le gouvernement propose un projet de loi de « mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion » qui ne répond en rien à l’urgence des besoins des ménages.

En effet, non seulement les dispositions du projet de loi sont largement insuffisantes, mais elles aggraveront la situation. Elles précariseront davantage les populations fragiles en facilitant les expulsions et en modifiant le droit au maintien dans les lieux pour les locataires du logement social.

Ce projet de loi remet en cause le principe de mixité sociale en incitant à la création de ghettos par le biais de la convention d’utilité sociale et l’abaissement des plafonds de ressources.

Il est urgent de bâtir une politique du logement capable de renforcer la cohésion sociale et d’apporter des garanties à toutes les générations.

Les organisations appellent donc au rassemblement le plus large le 27 janvier, devant l’Assemblée nationale, afin de faire pression sur les députés pour qu’ils refusent le projet de loi de « mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion ».

Les organisations exigent :

  • La mise en place de moyens budgétaires et financiers permettant dès 2009 de mettre en place des mesures d’urgence pour produire plus de logements sociaux
  • Un meilleur encadrement des loyers
  • La revalorisation des aides personnelles pour rattraper la perte de pouvoir d’achat
  • Le refus de la ponction opérée sur le 1% logement en mettant en place une gestion des fonds par les partenaires sociaux
  • La mise en place d’un grenelle de l’habitat

Les organisations signataires : AFOC, CGL, CLCV, CNL, CSF, CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, Advocacy France, DAL, JOC, LDH, UNHA.

page 2 de 2 -