Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot clé - guillaume bulcourt

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 20 janvier 2010

« Réforme des lycées », Guillaume Bulcourt, élu communiste

Guillaume Bulcourt

La droite prétend « réformer » les lycées… elle les déforme. En supprimant 80 000 postes d’enseignants en 10 ans, elle condamne élèves et professeurs à un enseignement au rabais. Nos enfants s’entassent toujours plus dans les classes. Comment assurer une formation de qualité à 35 par classe ? Comment croire à l'accompagnement « personnalisé » en groupes de 18 ? Alors qu'ils suppriment les RASED, comme à Cachin ! Jusqu’où iront-ils pour faire payer l’addition des cadeaux fiscaux fait aux riches ? Jusqu'à supprimer l'histoire-géo et les SES, trop « politiques » ?

Ce n'est pas de cela dont notre Nation a besoin. Nos enfants non plus. Je crois profondément en un service public d’éducation laïque et véritablement gratuit.

À l’heure où la connaissance joue un rôle croissant dans la société, la qualité du système éducatif et de recherche est l’atout essentiel d’un pays développé. Elle permet l’épanouissement et le développement des capacités de chacun. Surtout dans une ville populaire comme Villejuif. C’est le sens de nos actions et de nos propositions :

  • Créer un fonds national de lutte contre les inégalités à l’école pour combattre l’échec scolaire
  • Droit à la scolarité en maternelle dès l’âge de 2 ans
  • Promouvoir une culture commune de haut niveau plutôt qu'un socle commun a minima
  • Porter le budget de l’Éducation nationale à 7% du PIB
  • Recruter et former 150 000 enseignants et 45 000 personnels d’accompagnement en cinq ans

Vous pouvez compter sur les élus communistes, partenaires et citoyens pour faire avancer cette grande ambition pour les enfants des Villejuifois et pour notre nation.

jeudi 29 janvier 2009

« Villejuif en lutte », Guillaume Bulcourt, élu communiste

Dès les premiers jours de 2009, les Villejuifois se sont mobilisés.

  • Pour la paix au Proche-Orient lors des manifestations à Paris et du rassemblement du 17 janvier devant la mairie de Villejuif, qui a réuni plus de 250 personnes. Suite à ce succès, nous contribuons à la mise en place de rencontres rassemblant associations religieuses, laïques, syndicats et partis politiques aspirant à la paix.
  • Pour un service public de qualité ; contre les conséquences de la crise du capitalisme. Nos hôpitaux sont menacés par des déficits. Pourtant, M. Sarkozy a débloqué 360 milliards d’euros pour les banques. La loi Bachelot, visant à privatiser notre système de santé, doit être rejetée. Le personnel hospitalier sera le 29 janvier aux côtés des employés du public et du privé.
    À l’initiative des élus siégeant dans les hôpitaux de Villejuif et du Kremlin-Bicêtre, une rencontre aura lieu mardi 27 janvier aux Esselières à 18h30. Elle sera un temps fort de la riposte et de la recherche de solutions.
  • Contre la loi Darcos qui met en place une école au rabais. Le principe d'égalité face à l'éducation doit être respecté. Cela passe par plus de moyens et d’ambition pour nos enfants, thème du Comité d’action et de réflexion pour une école de la réussite créé par la municipalité.

Une mobilisation sans précédent est nécessaire face à M. Sarkozy qui nous demande de nous serrer la ceinture. Comment l’accepter de la part du président qui a fait du pouvoir d’achat sa priorité ?  Les élus communistes, partenaires et citoyens seront présents le 29 janvier au côté des Villejuifois en lutte.