Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 29 janvier 2009

« Villejuif en lutte », Guillaume Bulcourt, élu communiste

Dès les premiers jours de 2009, les Villejuifois se sont mobilisés.

  • Pour la paix au Proche-Orient lors des manifestations à Paris et du rassemblement du 17 janvier devant la mairie de Villejuif, qui a réuni plus de 250 personnes. Suite à ce succès, nous contribuons à la mise en place de rencontres rassemblant associations religieuses, laïques, syndicats et partis politiques aspirant à la paix.
  • Pour un service public de qualité ; contre les conséquences de la crise du capitalisme. Nos hôpitaux sont menacés par des déficits. Pourtant, M. Sarkozy a débloqué 360 milliards d’euros pour les banques. La loi Bachelot, visant à privatiser notre système de santé, doit être rejetée. Le personnel hospitalier sera le 29 janvier aux côtés des employés du public et du privé.
    À l’initiative des élus siégeant dans les hôpitaux de Villejuif et du Kremlin-Bicêtre, une rencontre aura lieu mardi 27 janvier aux Esselières à 18h30. Elle sera un temps fort de la riposte et de la recherche de solutions.
  • Contre la loi Darcos qui met en place une école au rabais. Le principe d'égalité face à l'éducation doit être respecté. Cela passe par plus de moyens et d’ambition pour nos enfants, thème du Comité d’action et de réflexion pour une école de la réussite créé par la municipalité.

Une mobilisation sans précédent est nécessaire face à M. Sarkozy qui nous demande de nous serrer la ceinture. Comment l’accepter de la part du président qui a fait du pouvoir d’achat sa priorité ?  Les élus communistes, partenaires et citoyens seront présents le 29 janvier au côté des Villejuifois en lutte.

mercredi 21 janvier 2009

Vœu relatif à la situation de Gaza et pour une paix juste et durable au Proche-Orient

Le 27 décembre, l'armée israélienne a déclenché une vaste opération militaire dans la bande de Gaza. En 22 jours, cette opération aura fait 1 300 morts, dont de nombreux civils, de nombreux enfants. La situation humanitaire est effroyable, avec des milliers de blessés qui ne peuvent être soignés dans les hôpitaux gazaouites, du fait du blocus.

Cette escalade de la violence est intolérable et ne peut qu'éloigner la perspective d'une paix juste et durable, qui est pourtant la seule solution pour garantir la sécurité nécessaire aux Israéliens comme aux Palestiniens.

La pression internationale et diplomatique a permis un cessez-le-feu d'une semaine. C'est une première étape, mais il est fragile, et tous les efforts doivent être faits pour le consolider et parvenir à une solution durable.

Cette solution ne peut passer que par la création d'un État palestinien viable, à côté de l'État d'Israël, et par leur droit à vivre en sécurité dans des frontières garanties. Elle suppose également le respect du droit international et des résolutions de l'ONU, notamment celle de 1967, qui doivent servir de base aux négociations entre Israël et l'Autorité palestinienne.

Le conseil municipal de Villejuif, ville messagère de la paix, réuni le 20 janvier 2009, condamne fermement l'intervention militaire décidée par le gouvernement israélien dans la bande de Gaza, comme il condamne le tir de roquettes du Hamas sur des civils israéliens, tout en estimant que rien ne peut légitimer les massacres commis par l'intervention militaire israélienne.

Il exige un cessez-le-feu durable, afin que les opérations militaires cessent définitivement dans la bande de Gaza, afin de permettre la libre circulation des personnes et des biens et le retour au processus démocratique sur l'ensemble du territoire palestinien.

Il demande à la France et à l'Union européenne d'agir pour le respect du droit international et la reprise du dialogue, notamment en conditionnant ses accords de coopération avec Israël au respect du droit international, du droit humanitaire et des droits de l'homme.

La France doit se faire le porte-voix à l'ONU de la proposition d'une force internationale de protection et d'une résolution qui définisse les sanctions encourues par ceux qui violeront le droit.

jeudi 15 janvier 2009

« 2009 », tribune collective

Les élus communistes, partenaires et citoyens vous présentent leurs meilleurs vœux pour 2009. Vœux de bonheur pour les Villejuifoises et les Villejuifois, pour leurs familles.

Vœux de réussite dans tous vos projets, et notamment ceux des jeunes, aux côtés desquels nous nous engagerons avec le Contrat de réussite solidaire.
Vœux de succès pour la résistance aux politiques réactionnaires, notamment lors de la journée d'action du 29 janvier.
Vœux de créativité dans la construction de nouvelles politiques solidaires, pour une école de la réussite, pour un hôpital public de qualité pour tous...
Vœux de dynamisme pour continuer à faire de Villejuif une ville moderne, solidaire, citoyenne et combative.

Mais notre premier vœu, en ce début d'année, est pour la Paix.

Comment rester silencieux sur ce qui se passe dans la bande de Gaza ? Après des mois de blocus, une nouvelle étape est franchie, avec des centaines de victimes innocentes et une situation humanitaire dramatique. Stop ! Cette population a déjà trop souffert. Un cessez le feu est urgent. Il n'y a pas de solution militaire. La paix, pour les Palestiniens comme pour les Israëliens, leur sécurité, passent par des processus de négociation afin d'aboutir à un règlement du conflit et à la coexistence de deux États sur la base des résolutions de l'ONU.

Fayçal Arrouche - Rabah Bahloul - Guillaume Bulcourt - Claudine Cordillot - Sandra Da Silva Pereira - Leïla Djahlat Bunoux - Philippe Le Bris - Robert Le Priellec - Anne Leblanc - Valérie Moncourtois - Franck Périllat Bottonet - Josiane Rapon - Muriel Roger - Alain Rouy - Patrick Staat - Monique Stanciu - Sylvie Thévenot.

mercredi 31 décembre 2008

Déclaration de Claudine Cordillot sur la situation en Palestine

Au cœur de ce qui aurait du être une période de trêve et de célébration de la paix, je tiens à vous faire part de mon émotion et de mon indignation face à la situation en Palestine.

L’opération militaire sans précédent déclenchée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza fait des centaines de morts, dont de nombreux civils, des femmes et des enfants.

Je condamne les tirs de roquettes sur des civils israéliens mais chacun sait bien qu’ils résultent d’une situation créée par l’occupation et le refus de négocier sérieusement avec l’Autorité Palestinienne. Et je me refuse à établir cette fausse symétrie entre un peuple épuisé par un implacable blocus et les bombardements de la cinquième armée du monde.

Rien ne peut justifier de tels massacres qui ne peuvent qu’aggraver une tragédie que connaît depuis tant d’années cette région du monde.

Il m’apparaît plus que jamais urgent et nécessaire que la France et l’Europe interviennent pour exiger l’arrêt immédiat des bombardements et pour le retour à la négociation.

La paix et la sécurité pour tous - Israéliens et Palestiniens - ne peuvent se construire que dans la justice et le respect du droit.

J’invite toutes les femmes et les hommes attachés à la paix et à la dignité humaine à se rassembler samedi 3 janvier à Paris - 15h place de la République.

C’est ce message de paix, partagé par tous les Villejuifois, que je tenais, comme maire, femme et citoyenne, à vous exprimer.



Claudine Cordillot

Maire de Villejuif