Madame le Maire, chers collègues, mesdames, messieurs,

Madame le Maire l’a dit dans sa présentation du PADD, Villejuif s’est transformé à des moments clés de son histoire. Dans ces moments, notre ville a fait des choix politiques, elle a répondu présente pour répondre aux besoins des populations :

  • Dans les années 30 : en améliorant les conditions de vie dans les lotissements par une opération de salubrité permettant la création de rues et de réseaux d’assainissements ;

  • Dans les années 60 : en construisant des logements avec toutes les commodités, qui à l’époque ont changé la vie de milliers de famille condamnées à vivre dans de l’habitat insalubre.

  • Dans les années 80 : En se battant pour obtenir le prolongement de la ligne 7 afin que les Villejuifois et bien d’autres puissent accéder aux transports en commun

  • Et en développant une offre de services publics dans toute la ville

Aujourd’hui, nous sommes de nouveau dans un grand moment de mutation, et les élus communistes, partenaires et citoyens font le choix une fois de plus de l’humain et de ses besoins.

Nous faisons le choix politique de porter un projet de ville pour tous !

Je dis bien choix politique car toutes les villes ne se projettent pas toutes de la même manière dans cette nouvelle métropole.

Certaines villes comme Montrouge ou Levallois, autrefois populaires préfèrent faire la part belle aux promoteurs, ce qui a pour conséquence de chasser les classes populaires hors de leurs murs ou plutôt, devrais-je dire, de leur forteresse. Ils font le choix des spéculateurs plutôt que de participer à l’effort national pour répondre à la crise du logement et, en particulier dans la région parisienne, aux 400 000 franciliens qui cherchent un logement.

D’autres villes font le choix de la passivité, l’inaction laissant leur commune végéter jusqu’au jour où des experts arrivent, et sans demander l’avis à personne chamboulent toutes les règles pour laisser le marché faire sa loi.

Ces choix nous les refusons ! Nous ne voulons pas d’une ville qui surfe sur une société qui exclue, qui ghéttoïse, qui creuse les inégalités.

A Villejuif, notre choix est clair : nous ne voulons pas d’une ville à deux voire trois vitesses. A Villejuif nous faisons le choix d’une ville pour tous.

Les objectifs que nous nous donnons dans ce Plan d’Aménagement et de Développement Durable

  • qualité du cadre de vie et de l’environnement ;

  • respect de l’histoire et des réalités villejuifoises ;

  • maintien dans notre ville de toutes les composantes d’une ville diversifiée ;

  • et enfin, poursuite du maillage des services publics pour accompagner le développement du territoire

tous sont des objectifs qui nous permette d’avoir une vision cohérente de la ville que nous voulons construire dans les 10 prochaines années.

Quatre objectifs pour une ambition celle de garantir le droit à la ville pour tous.

Pour atteindre ces objectifs, le Plan d’Aménagement et de Développement Durable nous propose plusieurs orientations, je n’en citerai que quelques unes :

une ville où chacun peut habiter :

    • une offre diversifiée de logement dans tous les quartiers avec 40% de logement social mais aussi de l'accession sociale, du logement dédié (pour personnes âgées, pour étudiants, pour jeunes salariés, pour les familles, pour personnes handicapées…) pour assurer un parcours résidentiel au sein de la commune ;

    • des zones de mixité sociale autour de la nationale 7 pour maîtriser le foncier, du renouvellement urbain dans le parc social ancien (réhabilitations et nouvelles constructions), des quartiers pavillonnaires préservés

une ville dynamique au service de tous ses habitants :

    • des équipements (scolaires, sportifs et culturels) notamment autour des nouveaux pôles de développement

    • un développement équilibré créateur d'emplois diversifiés – des commerces, des bureaux, des grands projets (Cancer Campus)

    • des nouveaux moyens de transport public

une ville « durable » :

    • la préservation des espaces verts, le développement un réseau d’itinéraires alternatifs (à pied, vélos…) pour relier les quartiers, la requalification des grands axes structurants pour un meilleur partage de la rue (voiture, vélo, piéton, bus…)

    • le développement d'une trame verte pour offrir aux villejuifois une meilleure qualité de vie

Ces orientations nous donnent une vision de l’avenir de notre ville. Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable est un outil parmi d’autres, je pense notamment aux ZAC, pour que les habitants et les élus de Villejuif maîtrisent leur avenir face aux promoteurs, face à un état qui a fait le choix de la finance au détriment de l’humain.

Comme le dit le préambule de notre Plan d’Aménagement et de Développement Durable : « le PADD est un outil fondateur : les règles d’urbanisme devront être compatibles avec lui, et toute nouvelle construction, d’initiative publique ou privée devra être conforme à ces règles. ».

Pour atteindre ces objectifs, le nord de notre boussole devra rester l’intérêt général, les citoyens et les élus de Villejuif ne devront donc pas perdre le nord pour porter l’ambition commune que nous avons pour notre ville.

Notre groupe, communiste, partenaire et citoyen, partage pleinement ces orientations et fait siens les objectifs qui permettront demain de construire une ville populaire, solidaire et durable aux enjeux métropolitains.

Notre groupe votera ce rapport qui adopte le Plan d’Aménagement et de Développement Durable du Plan Local d’Urbanisme de Villejuif.