Un jeune homme d’une vingtaine d’années, blessé par balle à la poitrine, est mort cette nuit place Paul-Éluard à Villejuif.

Les informations sur les circonstances de ce drame, qui a mis en présence plusieurs jeunes, sont confuses. On ignore notamment si d’autres ont été blessés. La police, prévenue des coups de feu, n’a pu que constater le décès de la victime. Elle a procédé à l’interpellation de plusieurs personnes. A l’heure où ces lignes sont écrites, on ne connaît pas leur degré de responsabilité dans cet homicide.

Ce drame intervient dans un quartier où existe une situation insupportable que nous ne cessons de dénoncer, celle de trafics au vu et au su de tous. Ceci est le fait de minorités. Certains individus, connus des services de police, font régner un climat d’insécurité, de peur, de danger et de non droit au sein d’une population qui n’aspire qu’à vivre dans le calme et le respect mutuel. Ils sont un exemple détestable pour d’autres jeunes et préadolescents en perte de repères dans une société où trop souvent sont glorifiés l’argent et la violence.

Toute la clarté doit être faite sur les circonstances du drame. La police et la justice ont entamé leur travail d’investigation. Des moyens importants doivent être mis sur cette enquête, afin que les responsables de la fusillade et ceux de la circulation des armes soient identifiés et traduits en justice.

Nous avons demandé aux services de police de prendre toutes les dispositions nécessaires pour rassurer la population et prévenir tout incident. Et l’Etat doit prendre la mesure de l’exigence – à laquelle il n’a toujours pas fait droit – de moyens policiers et judiciaires permanents et suffisants pour assurer la prévention, la dissuasion et la répression de la délinquance et de la criminalité sur notre territoire.

Nul ne peut rester indifférent devant la mort d’un jeune. Nous partageons l’émotion, la tristesse des proches de la victime, des habitants du quartier, des Villejuifoises et des Villejuifois. Nous appelons chacun au calme, à la responsabilité. Ce tragique événement ne doit pas être mis à profit pour tenter de diviser la population. Plus que jamais, la dignité, le respect de l’autre, la fraternité doivent nous rassembler.

Claudine Cordillot
Maire de Villejuif
Patrick Staat
Président de l'Office public de l'habitat de Villejuif