Vœu  pour la confirmation de la station des trois communes Chevilly Larue – L’Hay les Roses – Villejuif dans le cadre du réseau de transport Grand Paris Express

 

Le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris avait arrêté le 26 mai 2011 le tracé du réseau de transport Grand Paris Express comprenant 72 stations. Quelques stations, dont la gare dite « Chevilly 3 communes » devaient encore faire l’objet d’études complémentaires avant d’être inscrites définitivement dans le réseau.

Depuis cette date, des comités de pilotage technique et politique se sont réunis pour travailler à l’implantation précise des différentes stations en lien avec l’élaboration d’un  projet urbain.

Pour la station Aragon, l’implantation a été actée lors d’un comité de pilotage politique en novembre dernier. Pour la station IGR le ministre du Grand Paris et de la Ville, Maurice Leroy, a confirmé le 9 février 2012, lors de la signature du schéma et du contrat de développement territorial de la Vallée scientifique de la Bièvre, la réalisation de la station tout près de l’IGR conformément aux souhaits émis par les élus du territoire et par l’Institut Gustave Roussy.

Concernant la station des trois communes, les élus et techniciens des trois villes, de l’agglomération du Val de Bièvre, du Département ont travaillé de manière très constructive avec la Société du Grand Paris concernant le choix du lieu d’implantation.

Un consensus se dégage fortement pour implanter cette station sur la ville de l’Hay-les-Roses qui s’articulerait à une opération urbaine portée notamment par la ville et le bailleur I3F. De plus, il convient de rappeler que l’accord cadre signé le 9 février sur le schéma et le contrat de développement territorial comprend le principe d’une opération de renouvellement urbain pour les quartiers situés en proximité de la future station. Enfin, des études semblent indiquer que le coût financier serait moindre que prévu initialement.

Cette station desservirait plus de 30 000 personnes des quartiers populaires de nos 3 communes aujourd’hui enclavés et mettraient les populations en proximité des grands pôles de développement économique et d’emploi que sont Orly-Rungis, Paris et les autres pôles de la métropole. C’est un enjeu social et urbain très important.

Les habitants et les élus se sont d’ailleurs fortement mobilisés lors du grand débat public de l’automne dernier, au travers de pétitions et de manifestations comme l’inauguration symbolique de la station organisée par les trois villes le 21 mai 2011. Pour la seule ville de Villejuif, pas moins de 1 800 personnes ont signé la pétition en faveur de la construction de cette station.

Dans les prochaines semaines, le conseil de surveillance du Grand Paris va se réunir pour arrêter définitivement le tracé du réseau du Grand Paris Express.

Le conseil municipal de Villejuif :

-          demande au conseil de surveillance du Grand Paris de confirmer la station dite Chevilly trois communes dans le réseau de transport Grand Paris Express

 

Ce vœu sera transmis au Ministre en charge du Grand Paris et de la ville, Maurice Leroy, au Président de la Région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, et au Président du Conseil Général du Val-de-Marne, Christian Favier.