Amine Boukhenchouche, parent d'élève de l'école Pasteur, est visé par une OQTF (obligation de quitter le territoire français). Depuis le décès de sa femme, l'année dernière, il vit seul avec ses quatre enfants. Alors qu'ils sont traumatisés par la mort de leur mère, on prétend aujourd'hui les chasser de notre pays.
M. Boukhenchouche multiplie les recours mais, plus que jamais, il a besoin de notre soutien.

Deux rassemblements sont prévus pour les soutenir :
- le jeudi 16 février à 16h30 devant l'école Pasteur
- le vendredi 17 à 15h devant la sous-préfecture, où il sera reçu en audience