Fayçal ARROUCHE,

Maire-adjoint aux Finances

"L’inscription volontariste de notre ville dans des projets d’avenir, conçus avec les habitants et pour le plus grand nombre contre les intérêts privés et égoïstes, marquera les décennies à venir : Campus Grand Parc ; Tramway ; 3 nouvelles stations de Métro, du logement diversifié, du développement économique faisant la part belle à la formation et à l’emploi localisé ; un projet de rénovation urbaine des quartiers sud, etc. Villejuif prend son destin en main et forte de ses nombreux atouts (ville de sciences et hospitalière) deviendra une Ville-Monde respectueuse de la diversité. Une ville soutenable et agréable à vivre, solidaire et ouverte sur la Métropole de demain.

Pour autant, difficile aujourd’hui de nier l’ampleur de la crise frappant jusqu’au cœur de nos quartiers : pénurie de logements accessibles à tous, hausse du chômage et de la précarité, en particulier chez les jeunes et les séniors. Difficile de nier les effets de l’austérité sur le pouvoir d’achat des familles moyennes et populaires. Ce contexte mine le lien social et exacerbe la tentation du repli sur soi et du rejet de l’autre (le Rom, le Musulman, l’étranger). Lors du débat d’orientation budgétaire, nous avons insisté sur la mission des services publics locaux, plus que jamais nécessaires aux familles.

Nous avons au fil du temps construit collectivement des politiques locales - vecteurs de Solidarité- pour répondre à l’ensemble des besoins sociaux - de l’éducation et la petite enfance à l’accompagnement social des personnes âgées, en passant par le soutien aux jeunes, l’accès à la Santé, au Sport, à la culture et aux loisirs pour tous. Alors même que l’État nous enjoint de mettre en œuvre les rythmes scolaires et baisse les dotations aux Communes, en première ligne pour répondre aux besoins croissants de leurs administrés, nos politiques publiques seront maintenues et renforcées en 2014.

Et ce, sans hausse de la fiscalité, pour la 4ième année consécutive !"