Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 24 mai 2013

Robert Lebon : des moyens pour l’école, maintenant !

Sylvie Thévenot, Conseillère municipale

A Robert Lebon, la mobilisation conjointe des enseignants et des parents d’élèves a finalement abouti. Les postes de direction des écoles élémentaire et maternelle seront bientôt pourvus. Face à une mobilisation exemplaire des parents du quartier, l’inspection académique se résout enfin à reconnaître l’évidence : permettre aux équipes éducatives de remplir leurs missions de service public !

Si nous nous réjouissons de l’issue victorieuse de cette lutte- que les élus de notre groupe avec Mme le maire ont soutenu, nous n’en oublions pas moins la situation de l’école en général, notamment dans les villes et les quartiers populaires où les difficultés économiques et sociales se cumulent.

La réforme des rythmes scolaires à la rentrée 2014 soulèvent nombre d’inquiétudes tant sur le plan de sa pertinence que de son organisation. Cédant à la logique comptable, le gouvernement n’est pas non plus décidé à renforcer, ni même rétablir, là où ils ont été supprimés, les postes dédiés aux élèves en difficulté (RASED). L’échec scolaire est pourtant le fléau qu’il faut combattre, non seulement parce qu’il est source de souffrances mais parce qu’il contribue à augmenter le nombre de jeunes chômeurs sans qualifications.

A condition d’y mettre les moyens, l’École Républicaine et les savoirs qu’elle dispense sont une arme contre les injustices sociales. Car c’est le parcours scolaire qui détermine la situation professionnelle et sociale de chacun, le gouvernement doit faire de l’École sa priorité absolue. Mais cela passe par l’arrêt de la logique austéritaire appliquée aux moyens alloués à l’école : les dépenses d’éducation sont un investissement pour l’avenir, facteur de progrès et d’émancipation !

Les élus de notre groupe resteront vigilants et mobilisés pour les enfants de Villejuif, en s’opposant aux fermetures de classes prévues par l’inspection académique alors que le nombre d’élèves inscrits ne cesse d’augmenter.


inscrivez-vous à notre newsletter!



Les signataires (13)

  • Mme/M Ct1aDhjiVFXc foYwnwW1 (tZNK37tU1d x3GByEjfanD)
  • Mme/M YIbWRlISPDMGCHWy FahwvbwQJZAAfcWCov (tBexDCgKMr MyInIFzVvlPtz)

Formulaire a remplir:













mercredi 24 avril 2013

Cheminons ensemble vers le changement


https://fbcdn-sphotos-a-a.akamaihd.net/hphotos-ak-snc6/s720x720/262330_10200471846032796_2077541797_n.jpg

Au printemps 2012, le résultat des élections faisait espérer un radical changement de cap par rapport aux politiques d’austérité du gouvernement de M. Sarkozy.

Un an plus tard, notre volonté de transformer la société est intacte.

En fait, elle s’est même renforcée, relativement à l’aggravation des conséquences du libéralisme sur les peuples d’Europe. Pourtant, le «programme de stabilité 2013-2017», voté le 23 avril à l’Assemblée nationale, réaffirme l’adhésion aux principes de « redressement des comptes publics » de notre gouvernement: Traduit en langage réel cela signifie que les services publics vont continuer à voir leurs budgets diminuer, laissant ainsi le champ libre au secteur privé. Que malgré l’exemple tragique de la Grèce (chômage massif, baisse des retraites et des salaires, fermeture des hôpitaux) la rigueur continuera à être appliquée.

Les 5 millions de chômeurs que compte aujourd’hui notre pays sont bien la preuve que cette recette est un poison.

Après 10 années de règne du fric et de la finance, nous attendons désormais que ce soit le peuple, l’humain d’abord, qui soit mis au cœur de la politique.

C’est pour cela que nous portons une augmentation des salaires afin de relancer la croissance et renforcer le système de sécurité sociale, plus de droits pour les salariés dans les entreprises et contre les licenciements boursiers, une plus grande répartition des richesses, l’amélioration des services publics pour plus de justice sociale, l’investissement public dans des projets d’avenir qui créent des emplois et la transition écologique. C’est pour cela que nous souhaitons une 6ème République, solidaire et proche des citoyens, à l’inverse du projet de l’acte III de la décentralisation que prépare le gouvernement.

Ce ne sont pas les marchés qui doivent gouverner, mais le peuple!

Voilà pourquoi le Front de Gauche propose à toutes les forces de gauche et les personnes qui ont voulu le changement de participer à une grande marche citoyenne le 5 mai à Paris contre la finance et l’austérité et pour une 6ème République.



Groupe des élus communistes partenaires et citoyens

mardi 5 février 2013

Agir pour l’emploi

Avec 15,8% de chômeurs et des grandes entreprises qui licencient en masse, la situation de l’emploi en France n’en finit pas de se dégrader sous les effets conjoints de la crise et des appétits de la finance. Les Villejuifois ne sont pas épargnés, avec 4000 demandeurs d’emploi.

L’emploi a été l’objet de nombreux rapports, dont celui, très controversé, de Louis Gallois réduisant la compétitivité de notre pays au seul coût du travail là où nous pensons qu’il faut considérer également la formation, le service public, l’état de santé des travailleurs, etc.

C’est à partir de ce même postulat que nous contestons les accords signés par le MEDEF et trois syndicats, rejetés par la CGT et FO. Une des mesures phares permettra en cas de baisse de l’activité d’une entreprise de généraliser le chômage partiel sans indemnités chômage pendant deux ans, puis de licencier. Pour les 50% de salariés gagnant moins de 1675 euros mensuel, les difficultés et les dettes s’accumuleront quand le salaire sera réduit d’un quart ou de moitié, avant de se retrouver sans emploi. Par ailleurs, le temps partiel minimum passerait de 20 à 24h, avec la possibilité pour l’employeur de lisser ce temps de travail sur l’année, transformant ainsi le salarié en véritable variable d’ajustement.

C’est tout autrement qu’il faut combattre le chômage. Par exemple avec des mesures comme les contrats d’avenir et les contrats de génération, qui s’attachent concrètement à résorber le chômage des jeunes et des séniors. Villejuif et la CAVB s’engagent résolument dans ce processus. C’est aussi en construisant des projets d’avenir, comme la future ZAC Aragon porteuse d’emplois de services non dé-localisables et par le développement de chartes d’emploi local.

Mais cela ne peut pas suffire : les politiques d’austérité en Europe empêchent la relance économique, alors que les investissements publics créeraient des emplois par milliers, comme le fera le Grand Paris Express. Ils doivent être réalisés, sans attendre !

samedi 22 décembre 2012

"VILLEJUIF 2013 : le progrès pour tous, maintenant!" tribune de Sandra Da Silva Pereira

Pour cette nouvelle année 2013, l'ensemble des élus du groupe communiste, partenaire et citoyen vous souhaite une année heureuse pour vous et vos proches. Ce souhait sincère de vivre mieux, de sortir de l'insupportable crise, de préserver notre planète se réalisera par nos mobilisations collectives, pour que le changement tant attendu arrive enfin.
Nous avons à cœur de continuer à agir à vos côtés pour améliorer, transformer une réalité parfois difficile, l’inscrire dans le sens de la justice sociale, du progrès et de l’émancipation.  Vous le constatez : en 2013, nous prendrons une fois encore le parti de la combativité, de l’ambition, du dynamisme, bref le parti de l’espoir !
 
Les Fêtes de fin d’année sont un moment fort de solidarité, mais c’est aussi l'époque où la révolte contre la misère se réveille. A l’heure où la pauvreté touche plus de 8 millions de Français (revenu mensuel inférieur à 900 euros), la trêve de Noël n'a pas été la trêve de l'indignation. Car la crise n’est pas pour tout le monde ! En 2011, 14  dirigeants de grands groupes français ont largement augmenté leurs revenus et ont touché au moins 4, 6 millions d'euros, soit 240 smic annuels ! Malgré les profits indécents, le pouvoir d’achat des salariés stagne, la situation des jeunes et des retraités se dégrade, les entreprises ferment.
 
Les besoins sociaux explosent et les habitants se tournent de plus en plus vers leurs élus de proximité pour trouver des solutions. Lors du Débat d’orientation budgétaire, l’impératif de solidarité a été affirmé comme le cœur des orientations de notre municipalité.
 
Ce budget pour 2013 est la traduction directe de nos choix politiques : ceux d’une ville qui va de l’avant, qui poursuit son développement au bénéfice de tous, qui construit des logements dans le parc social pour répondre aux besoins de la population, qui privilégie l’éducation, la santé, la jeunesse, les aînés. Bref, une ville solidaire, une ville pour tous !
Heureuse année 2013 à vous et à vos proches !

mercredi 28 novembre 2012

"Le mariage et la filiation pour tous!" Tribune de Muriel Roger et Valérie Moncourtois

Il y a un an, notre ville, Villejuif des diversités, célébrait le premier mariage de couple de même sexe  en Ile de France en unissant Fabrice et Alexis. Cette initiative, saluée par notre groupe, manifestait son engagement pour l’égalité des lesbiennes, gays, bisexuel-le-s et transgenres.

Le projet de loi « mariage pour toutes et tous », présenté en Conseil des ministres le 7 novembre dernier est une avancée majeure pour la société et devrait mettre un terme aux discriminations qui frappent depuis trop longtemps toutes celles et ceux qui sont privés du droit d’exprimer leur amour de la manière qu’ils jugent la plus opportune.

Le PACS a marqué une première étape vers la reconnaissance des couples homosexuels mais il reste incomplet sans l’accès au mariage et à la filiation.

Aujourd’hui, il est temps de passer à l’action ! Le Président François Hollande doit tenir ses promesses et faire voter la loi pour qu’elle soit applicable partout et par tous.

La clause de conscience, évoquée par le Président, constitue un recul terrible sous la pression des lobbies réactionnaires qui se sont exprimés souvent de manière violente. Reconnaître une liberté de conscience aux Maires qui refusent le mariage pour tous, c’est donner bonne conscience aux homophobes.

La Révolution française a mis fin à la criminalisation de l’homosexualité en 1791. L’union de la gauche en 1981 a mis fin à la pathologisation et à la pénalisation de l’homosexualité. La gauche en 2012 doit faire voter une loi républicaine d’égalité des droits et de lutte contre toutes les discriminations.

C’est d’égalité des droits et d’émancipation humaine dont il s’agit.

Les élus communistes, partenaires et citoyens continueront à combattre l’idéologie des forces réactionnaires, à faire progresser le projet de loi ouvrant le droit au mariage à tous les couples afin qu’il soit accompagné des droits à fonder une famille pour les couples de même sexe.

Soyons nombreux le 16 décembre à Paris pour manifester notre soutien à ce progrès social et républicain !

jeudi 8 novembre 2012

La ville de demain vous appartient! Tribune des élus communistes, partenaires et citoyens Novembre 2012

A bien des égards, notre ville bouge. Aux futures infrastructures de transports collectifs qui des- serviront nos quartiers, s'ajoutent des projets d'aménagement qui vont doter notre cité des moyens de répondre aux préoccupations majeures des habitants. La première d'entre elles, c'est le logement. Il nous faut garantir à chacun l'accès à des logements diversifiés à prix abordables et de qualité. Surtout dans un contexte où la spéculation immobilière risque de rejeter hors de la ville ceux qui- faute de moyens- ne pourront faire face à l'explosion des loyers. Construire est donc une exigence et Villejuif prendra sa part, dans le cadre du Plan local de l'habitat de la CAVB et du schéma directeur d'aménagement d'Ile-de-France. C'est la seule solution viable pour répondre aux besoins criants en logements accessibles pour les jeunes de notre ville qui ont besoin de quitter le foyer familial, les couples qui démarrent dans la vie ou les personnes âgées qui souhaitent vivre en autonomie dans des logements adaptés et proches de commodités. Rappelons que seulement un villejuifois sur 10 peut devenir primo accédant de son logement! 
La seconde préoccupation, c'est celle de la formation et de l'emploi, surtout des plus jeunes. Il faut la consolider et renforcer la vocation économique de notre ville, en amplifiant la création de richesses produites dans notre commune. En plus de générer des recettes fiscales, elle crée de l'activité au coeur des quartiers ainsi que des emplois de proximité. aucun quartier ne doit être exclu du partage des fruits de ce développement. Ainsi, de grands pôles de production de haute technologie et de services doivent demain côtoyer une série de projets faisant la part belle aux PME, aux très petites entreprises, autour notamment de l'économie sociale et solidaire. 

On le voit bien, c'est l'articulation Transport / Logements / Développement économique / Formation et Emploi, autour d'un aménagement écologiquement soutenable, qu'il nous faut construire et réussir ensemble. Pour que Villejuif garde son identité de ville monde, populaire et solidaire.

retrouvez nous sur le site internet de la ville de villejuif : http://www.ville-villejuif.fr/index.php?tg=oml&file=articles.html&idcat=148

- page 2 de 13 -