Élus communistes, partenaires et citoyens Villejuif

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 16 janvier 2013

Droit de vote des étrangers

Signez la pétition pour le droit de vote pour tous les résidents étrangers dès 2014 !

Lire la suite...

lundi 17 décembre 2012

Droit de vote pour tous les résidents étrangers dès 2014 : SIGNEZ la PETITION!

Le suffrage universel a été une longue conquête dans l’histoire de la République.

Si, en 1793, lors de la Révolution, la première République en adopta le principe, il fut réellement mis en oeuvre par la IIe République, après la Révolution de 1848. Mais le suffrage resta limité aux hommes jusqu’en 1944, lorsque fut enfin instauré, à la Libération, le droit de vote pour les femmes. Trente ans plus tard, en 1974, l’âge du droit de vote fut abaissé de 21 à 18 ans.

En 1998, les étranger(e)s citoyen(ne)s des pays de l’Union européenne résidant en France ont été admis(es) au vote et à l’éligibilité pour les élections municipales et au Parlement européen.

Lire la suite...

samedi 25 août 2012

Seul le peuple est souverain: pétition pour un référendum sur le pacte budgétaire européen

Le nouveau traité est pire que ceux de Maastricht et de Lisbonne. 
Sous couvert de «?discipline budgétaire?», les critères de déficit public comparé aux richesses produites sont modifiés, imposant le niveau de 0,5?% contre 3?%. Si cet objectif n’est pas atteint, un «?mécanisme de correction?» se déclenche automatiquement. La combinaison de cet article et des deux règlements en cours d’adoption définitive entre le Parlement européen et le Conseil européen revient à donner le pouvoir d’élaboration des budgets de chaque État à la Commission européenne, non élue. C’est donc elle qui déterminera la répartition des contributions de chaque citoyen au pot commun, mais aussi l’orientation des dépenses publiques. Ce traité oblige à inscrire ces règles autoritaires «?au moyen de dispositions contraignantes et permanentes, de préférence constitutionnelles?». Ces directives «?contraignantes?» et «?permanentes?» annoncent donc l’austérité à perpétuité pour les peuples. Un État ne se conformant pas à ces injonctions sera traduit devant la Cour de justice de l’Union européenne.

Il en serait fini du droit essentiel des Parlements nationaux de décider du budget des Etats. Par voie de conséquence, la souveraineté des peuples serait réduite au rôle de gadget. On entrerait dans une Europe "a-démocratique" ou "post-démocratique" au nom d'une prétendue saine gestion des comptes publics. Il faut arrêter cette folie. Un débat citoyen sur le sens et les implications de ce traité doit avoir lieu. Il doit être sanctionné par un référendum. Pour vous permettre de le réclamer et de mener campagne autour de vous, l'Humanité met à disposition 

une pétition "POUR UN REFERENDUM SUR LE TRAITE BUDGETAIRE". 

L'urgence et la gravité de ce qui se joue imposent de réagir au coeur de l'été avec une étape retentissante lors de la fête de l'Humanité les 14, 15 et 16 septembre.

Ensemble, pour que vive la démocratie, pour que notre pays garde la possibilité de mener une politique de gauche.

mardi 8 mai 2012

Contre l'expulsion de familles roms de Villejuif

ALERTE EXPULSIONS !

LES ENFANTS DOIVENT POUVOIR CONTINUER LEUR SCOLARITE

Des familles roms installées sur la commune de Villejuif sont menacées d’expulsion  de façon imminente, de leurs lieux de vie, provoquant une vive émotion au sein de la population, des associations, des élus et des enseignants. Ces familles ont déjà subi ultérieurement des expulsions. Elles ont trouvées sur la ville des conditions d’accueil plus humaines. Tous les enfants ont pu être scolarisés, ce qui est un droit élémentaire dans notre pays.

Ces expulsions pourraient être dramatiques pour ces familles qui verraient interrompre de manière brutale un processus d’insertion. 

La municipalité et les associations  demandent un moratoire qui permettrait de trouver une solution alternative et humaine pour ces quelques familles.

Une délégation a demandé une audience au sous-préfet de l’Hay-les-Roses pour obtenir un arrêt des expulsions. Elle n’a pas reçu de réponse satisfaisante, le risque existe toujours.

Nous exigeons :

-          L’arrêt des expulsions et la recherche de solutions humaines

-          L’organisation d’une table ronde avec tous les acteurs concernés

Pour signer la pétition : http://www.educationsansfrontieres.org/article42759.html

mardi 31 janvier 2012

Une pétition pour obtenir la régularisation d'Ali Mansha




Un titre de séjour « vie privée et

familiale »

pour Monsieur Ali MANSHA

père d’Alleena !

 

Alleena MANSHA, née le 26 juin 2008, est élève dans la maternelle Karl Marx (Villejuif, 94). Elle est française, comme sa mère, mais son père est pakistanais. La vie d’Alleena est perturbée parce que son père est privé de titre de séjour, en application d’une interdiction du territoire vieille de dix ans. Il est même arrivé que Monsieur Ali MANSHA, menacé d’expulsion, soit enfermé en centre de rétention.

 

Les soussignés, parents d’élèves, enseignants, élus et citoyens de Villejuif, du Val-de-Marne et d’ailleurs, condamnent cette menace permanente d’éclatement infligée à Alleena et à sa famille. Cette situation est contraire « l’intérêt supérieur de l’enfant », protégé comme « considération primordiale » par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant (article 3-1). Les soussignés exigent qu’un titre de séjour « vie privée et familiale » soit rapidement octroyé à Monsieur Ali MANSHA, pour permettre à cette famille de vivre dans la sérénité et à Alleena d’accéder à une enfance heureuse.

 

vendredi 11 mars 2011

Droits des femmes : signez la lettre ouverte à Nicolas Sarkozy !

Mardi 8 mars, à l'occasion de la journée internationale des Droits des Femmes, le président de la République exprimé son opinion sur cette journée : "C'est sympathique, il faut le faire,  enfin parfois il faudrait qu'on se concentre sur l'essentiel", a-t-il déclaré. Et de continuer : "Aujourd'hui d'ailleurs, la vie des femmes ressemble à la vie  des hommes".

Caroline De Haas, porte parole d'Osez le féminisme, Carine Favier, présidente du Planning Familial et Sabine Salmon, Présidente de Femmes Solidaires réagissent aux propos tenus par le Président de la République en écrivant une lettre ouverte. Pour signer vous aussi cette lettre : http://www.osezlefeminisme.fr/article/droits-des-femmes-signez-la-lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy

Paris, le 9 mars 2011

A l’attention de Nicolas Sarkozy

Président de la République

Palais de l’Elysée

Monsieur le Président de la République,

Alors que nous étions nombreuses et nombreux mardi à nous mobiliser, partout en France et dans le monde, pour faire progresser l’égalité, vous vous interrogiez publiquement sur l’intérêt de consacrer le 8 mars aux droits des femmes. D’après vous, « aujourd’hui la vie des femmes ressemble à la vie des hommes ».

Avez-vous regardé un seul instant la situation des 32 millions de femmes qui vivent, travaillent et s’engagent dans le pays que vous dirigez ? Parce qu’elles sont nées femmes, elles toucheront en moyenne 27% de salaire en moins au cours de leur vie. Parce qu’elles sont nées femmes, elles assumeront en moyenne 80% des tâches ménagères. Parce qu’elles sont nées femmes, elles risqueront d’être victimes de violences, comme les 75 000 femmes violées chaque année en France. Parce qu’elles sont nées femmes, elles n’auront guère de possibilités de rejoindre les rangs des dirigeants économiques, politiques ou culturels de notre pays. Aujourd’hui, comme hier, la vie des femmes ne ressemble pas à la vie des hommes. Loin de là.

Lire la suite...

- page 1 de 3